Baseline Accueil

Libérer
Le meilleur

Bandeau Accueil

Séjourner à l’Abbaye en été ? Contactez nous. Des disponibilités de dernière minute peuvent être proposées.

L'Abbaye
en vidéo

Nos actualités

Le compagnonnage face à l’absurdité de la Souffrance

Publiée le 12/06/2019

Suite à la retraite animée par Véronique Margron

2019 06 12 Margron

Véronique Margron nous a entrainés, à la suite de Job, dans une plongée au plus profond du malheur et de la plainte. Nous étions 35 participants à suivre ses six méditations – 1 heure le matin et 1 heure en fin d’après-midi – qui nous ont conduites à nous défaire, dans la douleur, avec Job, de nos représentations fallacieuses de Dieu. Celles d’un Dieu contractuel, d’un Dieu pervers, d’un Dieu juge et pédagogue. Un Dieu mortifère.

Tout au long de la lecture du livre de Job, un texte magnifique et tragique, à l’instar de beaucoup de nos vies, Véronique Margron a été notre « compagnon » pour nous inviter à aller vers une relation libre avec un Dieu libre. Le compagnonnage est la seule réponse valable face à l’adversité qu’est la souffrance et c’est lui qui nous permet de retrouver goût à la vie.

Merci à cette compagne qu’est Véronique, aux compagnons qu’elle nous invite à redécouvrir : Job, Marion Muller-Collard, Andrée Chedid… et à Celui que les compagnons d’Emmaüs ont reconnu juste avant qu’il ne disparaisse.

Marie et Bernadette, participant à la retraite « Pain et Romarin » qui se tenait du 3 au 7 juin à l’Abbaye.

 
x