Têtière pourquoi venir à l'abbaye

tete-venir-abbaye

BL actus

Actualités

Le printemps des poètes

Publiée le 20/03/2019

Un prix Goncourt jusqu’au bout de la Presqu’île

2019 03 20 Velter

André VELTER et Serge BOUVIER qui a illustré l'ouvrage "Le Vent qui vient nous emporte".

Il se décrit avant tout comme un “voyageur” impénitent. Des allées et venues qui l’ont porté, à l’en croire, “jusqu’au bout de la route”.

Lui, c’est André VELTER, l’un des plus éminents poètes français contemporains, prix Goncourt en 1996, et pour deux soirs invité de l’Abbaye, de l’association Presqu’île en poésie et du Centre artistique et culturel Angèle Vannier de Saint-Brice-en-Coglès. Un beau partenariat qui nous conduisit à la rencontre des élèves, des lecteurs et de toutes celles et ceux inspirés par la beauté. 

A l’Abbaye, André VELTER était accompagné au violoncelle par Gaspar CLAUS. Classique tout cela ? Ce fut tout l’inverse ! Les notes prirent une étrange résonance contemporaine, tandis que les textes nous propulsaient de l’Inde à Venise, croisant au détour quelques-unes des grandes figures des arts et des lettres. 

Autres gens croisés, les habitants de Saint-Jacut et des alentours. Ils étaient une centaine à communier au mystère des mots de l’intériorité.