Baseline l'histoire de l'Abbaye

L'HISTOIRE DE L'ABBAYE
Sur les traces d'un ancien monastère

Tete Veme s

histoire-2

Vème siècle : fondation

Les trois frères Guéthénoc, Guénolé et Jacut sont confiés au sage Budoc, sur l'île Lavret, près de Bréhat, afin de parfaire leur éducation. Au terme d'une formation rigoureuse, les deux aînés arrivent à Landouart, l'actuelle île des Ebihens. Un paysage qui les appelle à une vie pénitente et retirée à la manière celtique. Autour d'eux, une première communauté monastique se constitue. Elle adopte la règle très austère, éphémère aussi, de Saint-Colomban, supplantée au VIIIème siècle par celle de saint Benoît. Celle-ci est officiellement adoptée au monastère en 818.

Les récits légendaires de l'Armorique racontent que le roi Gradlon, père de tous les Bretons, aurait offert la presqu'ile de Landouart à saint Jacut. Il ne réussit pas, néanmoins, à lui conférer la vie éternelle, du moins ici-bas.
Jacut serait mort un 8 février. Il faudrait, pour le retrouver, creuser là où se trouvait, pense-t-on, l'église primitive de l'Abbaye. Son intercession peut intéresser les possédés et les fous. Ses eaux miraculeuses, jaillies de ce que l'on appelle platement de nos jours désenchantés « le-puits-là-au-milieu-de-la-cour » guérirait en plus les rhumatismes. Actuellement, ledit puits alimente la buanderie de l'Abbaye et c'est certainement la raison pour laquelle beaucoup de nos hôtes déclarent volontiers se sentir revivre à l'Abbaye. Ce grand petit saint est fêté le 5 juillet. Et Dieu sait s'il le mérite !